Rando de Belleu – 2010

28032010

Dimanche 28 Mars, rendez vous à Belleu :

Les 5 premiers km pour traverser Belleu et Soissons : route et chemin « vert », les 10Km suivant sur une ancienne ligne de chemin de fer : jusque là très peu de D+. Un vent de face mais avec un rythme déjà bien élevé ou on rattrapera beaucoup de monde.
De 15 à 20Km ça grimpe : je m’arrache les cuissots jusqu’en haut, pinaise que c’est dur. On nous avait annoncé 3 grimpettes.
Descente sur un petit ravito ou des pâtes de fruits nous attendait : Miam miam. Reprise de la seconde montée jusqu’au kilomètre 25 ou on rattrape Lio, Cramm et Papy Ted.
Petit bout de chemin avec le Papy puis on attaque la troisième difficulté sur une montée à fort pourcentage avec de gros pavés glissants qui m’auront déséquilibré. Lieu de prise de vue des photos.
Kilomètre 30, on descend dans la vallée à l’entrée de Soissons pour revenir sur nos pas. Branleurs de jeunes Evil or Very  Mad qui auront cassés des bouteilles provoquant une vilaine crevaison pour Kris heureusement son produit tubeless aura agit rapidement.
Départ 8h40 arrivée 10h30 avec 1h47 de roulage et une moyenne de 20.46 et un D+ GPS de 407m.

Une rando roulante de « reprise » pour certains, fléchage visible mais parfois mal placé. Ravito bien fournit et accueil sympa.
Pas de classement pour l’ASGauchy avec 3 inscrit contre 4 pour les 4ème. Une autre façon de rouler que à  Maroilles… Wink

 p2803101004.jpgp280310100401.jpgp280310100402.jpg




Rando d’Holnon – 2010

21032010

Ce Dimanche 21 Mars (Vive le Printemps) matin départ 7h15 sous une bruine qui empire sur la voie rapide…

Heureusement que je suis en voiture. J’arrive pour 7h40, Max sort de chez lui et nous irons nous inscrire ensemble. Kris arrive complétement trempé et je vois le camion de Bopp puis celui d’Oliv.Le wagon partit de Saint Quentin arrive aussi. Tout le monde est là pour un départ à 8h00.

Après cette semaine de douceur, de soleil et de poussière nous faisons place à la pluie, à l’eau, à la boue… triste désillusion mes 20 de moyenne pour cette sortie!!! Je me laisse 10km pour m’échauffer et attaquer ensuite. C’était sans compter sur Oliv qui dès le début nous met la pression et nous entraîne à un rythme effréné sur Vermand… Des langues commencent à pendre et notre petit groupe s’allonge dangereusement.

Passé Vermand, nous formons un groupe avec Kris, Oliv, @lain et moi même. Nous tirons sur nos cuisses jusque Tertry avant de passer le 20ème kilomètre et de faire demi tour. Ouf, le vent passe derrière… Encore quelques grimpettes, passage de chemins embourbés et glissant (très bon pour l’équilibre) et nous voilà au ravito à 30Km. Plus tôt aurait été sympa.

Dernier gros passage dans le bois d’Holnon avec 2 belles boucles qui n’en finissent pas. Avec Kris nous n’en voyons pas la fin. A partir de là c’est l’hécatombe : tout le monde se perd ou presque (pas faute du fléchage qui lui est nickel). J’en ai doublé 2 fois sans qu’ils me repassent, je croise @lain à l’envers… En sortant du bois je tire tout droit au stade croyant que s’en est terminé…Zut, je loupe une flèche et esquive la dernière boucle… Tan pis, le plus intéressant est derrière nous.

Rando bien jolie mais gâché par un terrain très (trop?) gras. Ravito mal placé. Fléchage et rubalise très correct. Bonne Ambiance avec Oliv. Par contre beaucoup de gens perdus… Des gens derrières qui se retrouvent devant, des gens à l’envers…je crois qu’il y a eu confusion avec la rando de Vermand et celle de Décathlon. En parlant de Décathlon, un très très très gros point Négatif à leur sujet : Les rubalises sont toujours en place…

Pour en finir, l’ASGauchy VTT se classe 2ème avec 13 participants contre 15 représentants du VC Montescourtois. Bravo les gars…




Rando des Perces Neige – 2010

22022010

Dimanche 21 Février est prévue la rando des Perces Neige à La Croix Saint Ouen. Rando organisée par la Malmaire, club local.
Ayant gardé un super souvenir en 2009, je décide tout naturellement cette année d’y participer.

Je prévois un départ  sur place à 8h… Manque de sommeil, forme au raz des pâquerettes et Kris02 qui insiste pour que je parte à 8h30 auront raison de moi.

J’arrive donc à 8h et rencontre Kris, Olizbail, Noutch et quelques frappés. Je vais vite m’inscrire et me prépare sous les rires moqueurs de certains qui me croyait déjà partis…

8h30, nous sommes quasiment 40 du forum VTTPicard à nous être donné rendez vous pour un départ groupé. Rigolades, retrouvailles, rencontre, conseil technique de dernière minute… en voilà une bonne ambiance.

Le départ est donné et je reste un peu avec Kravseb pour lui expliquer que son étrier de frein doit être malade, sont disque étant tout gras et ne freinant pas fort. C’est partis en queue de peloton avec Elo, Greg, Lou (j’en oublie c’est sur). Nous empruntons de longues allées de traverse assez large. Le sol, sablonneux, est humide. Ca colle un peu sous la roue. Nous arrivons sur un premier passage boueux et glissant et hop…Lou est déjà allongé dans les ronces ! Grosse rigolade et je décide d’appuyer un peu. Papy Ted et au bord du chemin et nous joue le petit reporter.

Nous arrivons sur les dessus de Saint Sauveur. Le groupe est déjà explosé. J’ai du mal à monter dans les tours et mon cœur ne monte pas. Les jambes sont lourdes…je couve une sorte de bronchite…beurk…Première grosse grimpette ou un groupe se forme composé de Fabrice, XJR, Olizbail, Kris, Karl et moi-même. Le Fabrice en tête nous attaquons un single au dessus de Saint Sauveur. Excellent petit passage avec une pointe de technique pour s’échauffer. On descend vers Bethisy Saint Pierre et ma maîtrise légendaire de la descente me font quitter la trace de Fabrice et XJR et je me retrouve donc en off road à écraser tout ce qui se trouve sur ma trajectoire. Arrivé en bas en un seul morceau, je me retourne et découvre qu’Olizbail à l’air d’aussi bien maitriser que moi !!

On change de Cap pour reprendre sur les Grands Monts jusqu’au carrefour des Eluats ou le ravito « central » nous attend. On y trouve tous ce dont un rider à besoin : Raisin et abricot sec, pain d’épice, chocolat, sirop, soupe…Nous y rattrapons Garcimor et Jérôme qui resterons avec nous. On repart en direction de PierreFonds et je crois retrouver des chemins ou Judi m’a déjà emmener. Le rythme s’intensifie. « Ca va XJR ? » – « j’ai les cuisses qui brulent » dit il après un gros entrainement marathon cette semaine !! Sacré XJR… On traverse Saint Jean au bois et nous laissons XJR et Fabrice rouler à leur rythme.

Retour au ravito central, petite pause et nous repartons pour les 10 derniers kilomètres avec un Spykooo de plus en plus en forme. J’ai les cuisses qui me démangent et je commence à pousser. Petit travail de foncier et fractionné : je m’amuse à rattraper des Vététistes, à récupérer derrière eux et à en remettre une couche pour le groupe suivant. Kris, toujours au sommet de sa forme me colle au train.

51.46Km et 758m de D+ compose cette rando des Perces Neige 2010. Une belle sortie composée de terrains variés : large, étroit, grimpette, descente…bref que du bonheur. Merci aux Organisateurs de la Malmaire.

 

imgp0408.jpgimgp0419.jpg




Calendrier 2010 UFOLEP 02

4022010

Calendrier 2010 UFOLEP 02 dans Randos logo_ufolep

Voici le lien du calendrier 2010 UFOLEP 02 :

C’est ici.




La Lizerollette – 2010

31012010

Deuxième édition de la Lizerollette, organisée par le VCMontescourtois, qui aura réalisé un sans faute l’an passé. Comme l’an passé, je veux me servir de cette rando pour savoir ou j’en suis et j’effectuerais donc le trajet aller/retour en VTT.

Départ 7h20, -5°, il fait noir, pleine lune. Je m’équipe sur le trottoir devant chez moi, ferme la porte, allume la frontale et prends la direction de Montescourt. J’ai prévu 45 minutes de trajet histoire d’effectuer les 15km sans trop forcer et arriver sur place complètement oxydé. J’arrive le long du canal, obscurité totale, seule ma frontale me fraie un chemin dans l’herbe givrée et toute blanche. Ah quelle ambiance de rouler en nocturne. J’arrive à Liez, le soleil commence à poindre à l’horizon. Je croise quelques automobilistes surement surpris de me voir et rejoins Mennessis. Le parcours aller à été mûrement réfléchis et mon choix c’est porté sur un parcours routier très très calme. Jussy, je remonte toute la grande avenue jusqu’au départ de la Lizerollette. 14.88Km en 40 minutes.

Comme l’an passé, l’avenue est interdite à la circulation devant le départ, ça c’est top niveau sécurité, et déjà pas mal de vététistes sont présent. Je pose le vélo et salut Guy, le Vice Président du club. Gérald est aussi là avec son bonnet jaune fluo et son appareil photo. J’entre dans la salle pour prendre mon inscription et trouve une partie des Gaziers. Il y a du monde. J’ai les oreilles qui me chauffent tellement la différence de température est flagrante. J’ai l’honneur de poser avec Le Président et le Vice président et je range mon matériel nocturne dans mon sac.

Le départ (8h30) pour les Gaziers va être donné. Je rencontre Francky du forum VTTPicard. Nous sommes au moins 16, tous réunis pour partir ensemble!!!! Génial. Photo de groupe et c’est partis… Nous rejoignons rapidement les chemins gelés et tapant…tient…ma fourche est rigide comme un bout de bois??? Je crois que sa fin est vraiment très proche… On longe la voie rapide et sa roule assez fort mais toujours en groupe. Je prends vite fait la tête du peloton à l’entrée de Liez avant que Gerco nous mette une mine….enfin essaye!!

La trace remonte sur le dessus de Liez, jusqu’alors je connais pas mal, puis nous prenons la direction de Remigny. On traverse le Bois du RoiKris02 et Max02 m’attendent. Merci les mecs même si vous m’avez chambré…On entre dans Remigny et Mat et en pleine réparation de crevaison. On s’arrête avec Kris pour lui donner un coup de main quand un vététiste arrive à pied, chaîne à la main… Oh le pauvre… Aller, ayant tout le matos nécessaire on décide de l’aider et de lui poser une attache rapide. Reprise de la montée de Remigny avec un objectif pour Kris qui est de recoller le groupe de tête… Pfiou, doivent être loin les loulous!!! Jolie traversé de Remigny par des petits chemins entre des pâtures qui m’étaient totalement inconnus. On arrive au ravito.

Guy est présent et je fais la connaissance de Robin. Trêve de blabla Kris est chaud bouillant nous repartons donc très rapidement avec Mat. Manette des gaz à fond, direction Vendeuil avec un groupe de rouleur venu de la planète Mars. Chemins super large mais avec des grandes flaques gelés cassées. Ca glisse, ça ralenti, c’est chaud… On distance le pauvre Mat mais je me fais moi même distancer par Kris. Virage à 180° on repart vers Liez. Je rattrape Max, puis Bopp et je continue ma course… On longe le canal et on arrive à Mennessis. J’ai le vent dans la face, c’est dur, les cuisses commencent à griller. Ravito.

Pause pipi, Xrace arrive….il était parti plus tard que nous. On croise Max et nous voilà partis à deux avec toujours le même objectif. On passe sous Jussy et direction Flavy le Martel. Les organisateurs ont décidé de faire croiser ce point du circuit avec le circuit marche mais à l’envers… Peu être pas le bon choix car même si tout c’est bien passé, j’ai trouvé ça dangereux… On rentre dans Flavy et on arrive au ravito.

Pas d’arrêt cette fois ci donc on continue. J’hallucine, j’ai l’impression de revivre ma sortie de la semaine dernière car les jeunes de Thiérache VTT me passent… Oh là là… On traverse les étangs qui longent le canal de Saint Quentin et le dégel s’amorce. Ca commence à être boueux. On arrive à Jussy et on prend la direction de Clastres. Je termine la boucle avec un collègue compétiteur et rattrape Séb juste avant Montescourt .

A l’arrivée, sandwich pâté, HotDog, Soupe, boissons fraîches…c’est la fête ici!!! Les gaziers sont là depuis 20 minutes… Ils auront bien roulé les bougres!

Superbe sortie couverte d’un bon gel sur les 3/4 du parcours qui aura permit à pas mal d’entre nous de tenir une moyenne bien élevée. Organisation au top, ravito complet, signaleurs bien présent sur les points sensible, présence de Quad… La Lizerollette est devenue un incontournable!

Il est temps pour moi de repartir et je choisis l’option la plus rapide. Montescourt, Liez, Quessy et maison…

74Km et 19 de moyenne. Je suis plutôt content de moi et un petit entraînement adéquat devrait me permettre d’aborder la saison des marathons.

 




La Doudou – Saint Python – 2010

24012010

Le président de l’ASG n’arrêtait pas d’en parler…La Doudou de Saint Python. Et bien en voilà le résumé :

Inscrit depuis le mardi, je m’interrogeais pas mal sur cette sortie. Le président de mon Club n’arrêtait pas d’en parler, c’était LA rando du début d’année à faire. 15/30 et 45Km sont au programme, ravito sur tous les parcours, aire de lavage des vélos…tout y est! Nous avions donc rendez vous Dimanche 24 Janvier à 8h30 sur place afin de partir sur le 45Km TOUS ENSEMBLE.

J’arrive donc à 8h20 et me stationne sans le vouloir presque devant le départ. Je cherche un peu la salle de fête censée nous accueillir pour les formalités d’usage. Je croise la voiture de Sdel et trouve enfin la salle. L’accueil est bondé… il y a plein de monde mais les inscriptions sont rapides. Je récupère les bons (Sandwich/Boisson/Cadeau), une plaque de cadre et un bulletin de participation à la tombola. Sdel est là avec Séb qui revient doucement après 4 mois de coupure.

8h45 il est temps de se préparer et de rallier le point de départ. Nous ne sommes que 3, la Gerco Mobile avec Max et Lucio n’est pas en vue. Sdel part en éclaireur mais en vain… 9h00 pile la sirène de la ville retenti et voilà la voiture ouvreuse qui s’engage dans une ruelle. C’est parti mon kiki!

Nous sortons de Saint Python pour nous mettre directement dans le bain : Boue, Glisse, Colle…tout y est! Cependant ça ne tire pas trop fort devant et assez facilement nous remontons des personnes. Au 2ème kilomètre je discutais avec Sdel qu’en tout à coup on se fait doubler par un jeune de Thièrache VTT. Je regarde, le jeune, Sdel, le jeune, Sdel… et m’écarte pour prendre la roue du p’tit! Il envoit le bougre. Il ne fait que doubler (moi aussi du coup) et ne lève pas le pied. Me demande bien jusqu’ou il va m’emmener. Stupéfaction lorsqu’il double un vététiste de son club et qu’il lui lance des encouragements. J’hallucine… Je reste dans sa roue ou roule à coté de lui jusqu’un peu avant Haussy. Je prends le relais et puis…plus personne au balcon. Je me retrouve seul, le p’tit ayant surement trop forcé. Dommage…

Je continue pour arriver au dessus de Vendegies Sur Ecaillon avec des passages en alternance de chemin bien roulant et dur et des chemins bien liquides et glissants (avec un peu de colle). Au dessus de Saint Martin Ecaillon, intersection, flèche à gauche, j’évite un motard de l’organisation faisant demi tour, gueule un coup, relance…avant de me faire rattraper par son copain qui m’annonce que je me suis trompé de chemin… »Oh…euh…merci m’ssieur! ». Je me retrouve donc derrière deux personnes que je venais de doubler et prend la roue d’un beau Orbéa Oiz carbone jusqu’au premier ravito. 17Km au compteur.

Je repars seul cette fois ci et je traverse Bermerain et remonte vers Escarmain. Pfiou, ce sera la partie la plus dur du circuit. Beaucoup de chemins glissants et collants. Le 22 me servira pas mal de fois et les cuisses me piquent par moment. J’essaye de ne pas trop me faire de mal. Neuville en Avesnois puis Vendegies au Bois pour le second ravito. Je suis le 8ème à passer, le 3ème à m’arrêter. Je repars vers Beaurain et je passe au dessus de Romery pour rattraper le parcours de 35Km. Parcours qui apparemment aura eu plus du succès car dés lors, il y a du peuple sur les chemins. Encore un chemin ou plus d’un tire la langue…mais ça passe sur le 22 toujours. Voilà, la dernière difficulté est avalée et je rentre dans Saint Python avec 46Km pour 18 de moyenne. Objectif réussit.

Séb est déjà sur place, il a décidé de bâcher sur le 35. Je range le matos complètement remplit de boue, me change et file chercher mon sandwich. Au choix : Fromage, paté, saucisse Ketchup ou saucisse Mayo… pas mal le ravito final.
Je discute avec l’ami Séb en attendant Sdel qui fini par arriver avec 45 minutes de retard sur moi comprenant une crevaison…Arf… Des crevaison il y en aura eu sur la Doudou. Le paysage étant Thièrachien, composé de buisson épineux longeant les chemins, les chambres à air n’y auront pas résisté.

Malgré des conditions terrain vraiment très médiocre à cause de la boue, la Doudou organisée par le VSL de Saint Python est une belle rando. Assez bien fléchée et bien organisée, elle mérite le déplacement.

 




La Galibotte 2009 – Noyelles sous Lens

21112009

Réveil 5h30…dur dur – Départ 6h20 – J’arrive chez Kris02 à 6h50, le temps de charger la voiture et on part pour Noyelles sous Lens.
Sur la route, de la pluie, de la pluie et encore de la pluie! Ça sent pas bon!

Sur place, Fred et Sdel sont déjà là, Gerco arrive avec tout le restant de la team.

Inscription et on file se préparer au Roomsty. Ce sera d’ailleurs notre point de départ car tout le monde nous y attend! La Galibotte 2009 - Noyelles sous Lens dans Randos icon_lol Kris02 peaufine le réglage de ses Spinergy.

Les premiers coups de pédales sont donnés sur la route qui nous mène au premier terril ou on aura un avant goût de ce qui nous attend : de la boue liquide en veux tu en voilà! Mmmmmmh j’ai bien fait de mettre un pneu neuf derrière.

Ca grimpe, ça descend sur du single ou tous les niveaux se croisent. De petits bouchons et un bordel pas possible. Il y a des gens dans tous les sens! Ca coupe, ca esquive… c’est assez marrant.

Je laisse les copains partir et me concentre sur le pilotage histoire d’en faire le plus possible sur le spad (mission réussie icon_cheers dans Randos).A la sortie de ce terril, je me retrouve avec Kris et on décide d’envoyer pour récupérer les Gaziers… C’est peine perdue, même avec un Kris en relance tout le temps on remonte pas mal de monde. Ravito…vite dépassé sans arrêt car nous n’avons qu’un seul objectif en tête. Je prends le relais dans un petit passage étroit, je coupe un peu trop un zig zag et une branche coince mon guidon à droite : paf, la gamelle heureusement sans casse ni bobo.

On longe le canal de Lens et on saute de terril en terril jusque Oignies ou le vent souffle fort et la monté du terril est éprouvante. D’ici, un gosse se joint à nous et nous en mets plein la vue…affraid

Le retour se fera plus directement par le canal et toujours dans une boue super liquide… Derrière les lunettes, ça commence à ne plus être net! icon_lol

43km et 160m de D+…et oui, je n’ai pas le dénivelé des terrils sur carto donc pas très précis cette fois. A l’arrivé : casse croute, danette vanille/caramel, soupe, boisson fraiche…icon_king

Rando vraiment très sympa à faire. Amusante et plaisante avec une bonne ambiance. Certe, un peu trop de monde mais on est loin des Roc’h des Monts d’Arrée.
Le parcours, technico/ludique, est composé de boucles dans les terrils et de liaisons assez roulantes et rapides.
En voyant la carto, on peut s’appercevoir que nous naviguons en plein milieu de zone urbaine.

Chapeau aux organisateurs pour nous avoir tracé un tel parcours.

Une rando dans les terrils….ben j’y retournerais!! 32869

 

dsc00278.jpgdsc00277.jpgdsc00280.jpgdsc00281.jpgdsc00279.jpg




Les Roc’h des Monts d’Arrée – 2009

22092009

Tout commence le vendredi à 10h chez Kris02. On décolle de chez lui et on laisse la Picardie derrière nous pour rejoindre les terres bretonnes. Et dès le début nous nous amusons très fort avec une rencontre insolite en faisant le plein d’essence à Roye ou un winner de service nous tape la causette… Je me concentre pour ne pas exploser de rire et laisse Kris02 gérer ce moment de solitude…

Nous arrivons au gîte aux alentour de 18h et prenons possession des lieux. Il y tout ce qu’il faut pour des vététistes comme nous : douche bien chaude, arrosage pour les vélos, cabanes pour les stocker… Il ne manque que le réseau téléphonique ! Contraste entre une télévision TNT HD dispo et pas de réseau téléphonique, nous sommes au bord du « trou du cul du monde ».

Après avoir déchargé les bagages et après s’être installé en choisissant la meilleurs place J on décide de prendre les vélos et de monter la route qui passe devant histoire de trouver du réseau et de prévenir la gendarmerie que nous allons bien. On en profitera pour naviguer dans quelques chemins et tester les traces du coin. Après un tout petit 6 km nous rentrons au gîte et attendons les copains.

Sdel, SebRider et Xrace arrivent enfin, avec la grosse tête d’avoir voyagé 700Km en Jumpy… je vous laisse imaginer la scène ! Ce soir c’est pasta en salade et après un bon repas et une bonne tranche de rigolade on ira se coucher.

Une bonne nuit de passer et le samedi matin c’est sous une météo très triste que nous nous levons : grisaille et pluie sont au rendez vous. On décide de monter à Huelgoat histoire de voir les préparatifs et de visiter cette petite ville très jolie. L’organisation bouge pour tout monter sous une pluie qui détrempe tout… arf, c’est pas la joie. Malheureusement les festivités ne commenceront que l’après midi alors nous allons en ville nous balader un peu. C’est à ce moment que nous croisons Olive et sa femme ainsi que Gilles, notre 6 ème copain qui arrive directement de Saint Quentin.

Retour au gîte pour cette fois ci une bonne plâtré de Spaghettis Bolognaise faites maison par Sdel. Mmmmmmmmmh à s’en faire péter le bide !!!! C’est décider, cet après midi on retourne à Huelgoat pour récupérer nos plaques et surtout nous irons rouler sur une petites randos. Il pleut toujours et nous retirons nos dossards. On fait le tour des stands, Xrace change de casque, Sebrider voyant le temps s’achète des pneus… et nous voila revenu aux voitures pour nous préparer et partir rouler sur les traces du 20Km familiale…familiale déjà bien corsé : descente de marche, traversé de gué, passage off road dans un champ… avant de  perdre le fil de la rando. On arrive par hasard sur le parcours technique ou Sdel, SebRider et Kris nous font une démonstration de technicité ! Les mecs de VéloVert sont là, on sent que la rando a du succès. On part pour la suite de la rando tout en cherchant la montée impossible et on finira par se perdre… Gille nous gratifie d’un magnifique plongé dans une marre de boue jusqu’en haut des cuisses, Kris teste la profondeur des fossés en roulé boulé et Xrace s’amuse à s’envoyer des caillasses dans les tibias. En rentrant, au bout de 22km, pourris par la boue et la pluie, on croise Indiana et Ritchie étonné de nous voir dans cet état. Les jets d’eau sont sous pressions et on lavera les VTT ainsi que les bonhommes sur place.

Retour au bercail, on se lave, et en même temps on remet les spads en état. Changement de plaquettes pour les uns, de pneus pour les autres, on sèche, on huile. Gilles nous allume un bon feu de cheminé et avec un radiateur à fond on essayera de sécher le maximum de Camel et de chaussures pour le lendemain…

Ce soir c’est…restant de pâte puis dodo de bonheur. Malgré le moral qui n’est pas des plus haut avec toute cette pluie on ira quand même tenter notre chance demain.

Dimanche matin, 5h45, c’est l’effervescence au gîte. Tout le monde c’est bien reposé et tout le monde et motivé. Dehors c’est brouillard qui par chez nous signifie beau temps. Les chaussures sont quasiment sèches et nous quittons les lieux pour arriver à 7h10 à Huelgoat. Il fait noir, on se demande si le soleil veut se lever aujourd’hui. J’hallucine en voyant le nombre de voiture arriver avec des VTT… Ca n’arrête pas !!! Pas de doute, c’est bien aujourd’hui les Roc’h des Monts d’Arrée.

A 7h30 nous somme au stade, loin de l’arche, nous nous attendons à un départ groupé. C’est alors que le speaker annonce que les 120 sont partis !!!! Mais non pas nous et beaucoup d’autre non plus… On se faufile  pour approcher l’arche et c’est là que nous allons perdre SebRider qui aura était plus malin que nous et partira avant nous. Après moult effort, nous arrivons sous l’arche et prenons le départ à 5.

Au début c’est roulant, bien pour dissiper le monde mais mon plaisir sera de courte durée. Premier bouchon sur un chemin sans aucune difficulté. Un peu plus loin, une montée un peu boueuse et glissante nous redonne droit à un bouchon… Kris nous annonce la couleur : 4k en 30 minutes… Xrace se jure de ne plus revenir dans ce style de rassemblement. On passe la montée à pied et on relance. Je me retrouve avec Gilles par hasard sur un itinéraire Bis avec des dizaines et des dizaines d’autres vététistes. Il manquait un bénévoles ici pour nous guider sur le bon chemin.
On rattrape la team ASG et on continue à 5. Première boucle propre aux 120km je me tape une bonne partie de glissade avec mes pneus sec. Il y a moins de monde et ca roule mieux…jusqu’à rattraper la boucle principale ou on retrouvera les bouchons. Premier ravito également installé sur le bord du chemin et qui engorge littéralement la route… La rando plaisir commence à se transformer en rando galère rien que pour luter et avoir un petit truc à manger et à boire. Tient, d’ailleurs niveau boisson c’est eau nature et…eau sans sirop ! Bon… Re bouchon dans un single très boueux avant la montée du premier Roc, le Roc’h Cléguer, toujours en bouchon. On arrive la haut, on recolle les troupes et on lâche les watts dans la descente du premier Roc. Je comprends mieux comment les bouchons se forment en voyant les mecs crispés sur leurs freins. On passe à droite et on dépose pas mal de monde jusqu’à la seconde boucle du 120 ou une très très longue descente nous attend !!! Réel bonheur en se laissant descendre de la sorte… Wooooooooooooooooooooooooooooooooow. Le retour de cette boucle se fera en sous bois façon Hirson et une très longue montée nous attend pour rejoindre la boucle principale.

Me sentant en superbe forme, je décide d’enchainer directement et laisse les copains attendre Gilles et Sdel derrière. Second ravito encore plus encombré que le premier. Les gens commencent à râler et je les comprends. Je pose le VTT tant bien que mal et vais picorer quelques raisins et chips. Je m’apprête à repartir lorsque Xrace et Kris arrive. Ils décident de sauter ce ravito et de continuer directement. L’heure tourne… Gilles et Sdel reste au ravito.

Jusqu’au Ménez Kador ça roule assez bien. Longue montée ou il est possible de grappiller de l’avance, descente méga boueuse et glissante comme j’aime et traversé de gué sont de la partie. On arrive sur le Ménez Kador et le Roc’h Trévezel ou la galère atteint son apothéose !!! Un single avec des centaines, voir des milliers de vététistes dessus. Ca donne un énorme bouchon et des énervements dans les troupes. Nous sommes toujours à 3, Xrace peste de plus en plus et Kris est ennuyé avec sa chaine. On arrive enfin au 3ème ravito à 15h de l’après midi et SebRider nous attends. Un dépôt d’ordure…une poubelle à ciel ouvert… et un mini ravito au milieu complètement surchargé !!!! J’hallucine. Je tente une percé pour me faire ravitailler le Camel et me fait bouler comme un mendiant… J’hallucine une seconde fois et prends 3 galettes bretonnes avant de filer afin d’éviter toutes remarques… Sdel et Gilles arrivent mais je les sens blasé et oxy. On ce décide : Xrace, Gilles et Sdel terminerons au plus court. SebRider, Kris et moi tentons le 120.

Et la la pression descend. Sur le 120 après ce ravito plus personne sur les chemins. On s’enchaine une superbe descente à fond les ballons sans croiser personne et sa durera 12km environ. Malheureusement SebRider n’arrivera pas à nous suivre. Avec Kris c’est l’éphorie. On aligne les 12Km en très peu de temps avant de rejoindre la boucle principale qui s’est bien désengorgé.

A cause des bouchons et de l’heure tardive, la dernière boucle du 120 nous sera fermée ! Je suis vert… Sur le 3ème ravito des bigoudènes nous remplisse gourde et Camel ! L’hostilité du ravito précédent à dut leur monter aux oreilles. On enchaine les derniers kilomètres en mode TGV avec comme locomotive et conseillé Kris : « Monte ca sur l’intermédiaire », « mouline ici, pas besoin de se faire du mal »… Très bon conseillé ce Kris. Et c’est sous ce train d’enfer que nous passons devant le gîte ou Gilles, Sdel et Xrace range leurs affaires. On se raconte vite fait la fin du parcours et Kris remet de l’huile sur sa chaine. On repart pour arriver au dernier ravito en bas de notre « rue ». On décide de passer à coté et de ne plus perdre de temps.

Ouh la vache…Je commence à sentir les effets du mode TGV car la fin du parcours s’annonce très ardu !!! Les 15 derniers kilomètres sont une succession de montées et descentes assez prononcés. Beaucoup de personnes à pieds et à bout de force. Sur les 2 derniers kilomètres on verra même des gens allongé dans l’herbe se tirant des crampes…les gens tombent comme des mouches !!! Le dernier kilomètre Kris passe la plaque et fini en sprint. Je reste derrière j’ai les cuissots cramés mais je suis heureux !!!! Heureux d’en avoir terminé avec cette rando !!! On y retrouve SebRider qui aura aussi coupé la fin.

115km en 8hr32 de roulage. 2500m de D+.

Pour en finir avec l’organisation, après s’être enfiler 115km, tu as droit à un sandwich pâté avec un coca… mwé mwé mwé…

Xrace et Sdel sont là pour nous accueillir et nous aider à ramener les vélos au gîte. Gilles à déjà décollé.

Le soir, la crêperie prévue se transforme en plat de pâte au gîte car nous sommes bien cuits tout de même. Une bonne nuit réparatrice et de repos va nous faire du bien… Et c’est Lundi matin que nous fermons la porte du gîte avec pleins de bon et moins bon souvenir en tête…

Alors pour résumer, les Roc’h des Monts d’Arrée c’est bien, c’est beau, mais alors l’organisation et à revoir complètement !!! J’y retournerais mais pas l’an prochain…

dsc02772800.jpgdsc02792800.jpgdsc00263.jpgdsc00266.jpgdsc02796800.jpg




Raid des 3 Rivières – Hirson 2009

2092009

C’est sous les conseils de Ted02 que je me suis décidé à participer à cette rando. D’ailleurs nous serons quelques uns du forum VTTPicard à être attiré par ses récits.

 L’ACH nous a donc préparé deux boucles : une de 45Km et un raid de 80Km pour le Dimanche 30 Aout.

 Nous nous donnons rendez vous pour un départ à 8h00 tous ensemble, aussi bien 45 que 80Km. D’ailleurs j’ai eu un peu de mal à arriver à l’heure après cette période estivale propice aux vacances… Je remercie au passage les copains qui ont optimisé mon temps de préparation pour ne pas trop retarder le groupe.

 On part sous une fraicheur automnale pour très rapidement sortir d’Hirson et attraper la Foret d’Hirson. Le groupe reste en rang serré et nous attaquons les chemins larges entrecoupés de Singles. Nous arrivons assez vite à l’embranchement 45/80 et nous nous séparons ici. Je me retrouve avec l’ASG composé de Sdel, Xrace, Sebrider, Kris et un petit intrus Fabrice.

 Et c’est partis pour 80Km de chemins défoncés par les racines, de passages empierré, de singles Offroad (sans trace visible), de passage de ruisseaux, de gué, de fossés…Wooooooooo ce raid promet ! Le premier ravito approche et nous en sommes à 17Km.

 Heureusement nous aurons un passage plus calme jusque Blissy de type chemin de traverse et bien large. Cela permet de récupérer car les kilomètres suivants sont très physiques. Le second ravito arrive.

 Sebrider nous gratifie d’un joli coincé de chaîne… et nous voilà à l’arrêt pour un long moment pour essayer de sortir la chaîne qui c’est bloqué entre le petit plateau et l’articulation de son x-control. Ouf c’est réparé. On repart pour la frontière Belge ou nous la suivrons quelques kilomètres.

 On approche des 50Km et la je craque ! J’en ai plein le c** de ces racines et minis chocs qui me broie littéralement. Une dernière grimpette d’enfer et nous voilà au 3 ème ravito. Grosse pause pour tout le monde, on englouti le pain d’épice, les chips et tout ce qui peut retaper un pilote. Ca me rassure de voir mes copains manger autant que moi ! C’est signe d’une fatigue collective.

 Les 30 derniers kilomètres sont plus roulants et je me sens mieux. J’arrive à mieux suivre et ne joue plus le boulet à l’arrière.

 Un dernier coup au moral avec une arrivée à Hirson et une boucle qui nous fait repartir dans la foret… Alors qu’en plus nous ne savions pas si c’était 70 ou 80 km à cause des inscriptions…

 Le raid se termine donc en 5hr42 avec les arrêts et une grosse fatigue pour moi. Cette année j’en aurais jamais autant bavé.

 Alors oui, le Raid des 3 Rivières à Hirson est vraiment un beau raid avec de supers chemins, de magnifiques passages mais alors il faut avoir un physique prêt à toutes épreuves.

 Petit point noir aussi concernant le fléchage. Comme dirait Fabrice : « le principe du jeu est simple, tu suis les flèches, si il n’y a plus rien, tu vas tout droit… » mais lorsque tu es sur un single il y a de quoi se poser des questions parfois.

 Je reviendrais tout de même à Hirson l’an prochain mais cette fois ci un peu plus tôt…

En exclusivité je vous offre la trace GPS du Raid : Ici.




Rando au Tréport

11082009

Tout à commencé en rentrant de nos minis vacances dans les Vosges… j’avais envie d’y retourner!

Il me trottait dans la tête un autre projet, celui de rouler au bord de la mer.

Vacance, été, mer et bien sur VTT, des mots clés qui m’auront boosté pour organiser une petite sortie le long de nos Côtes d’Albâtre.

La trace est vite trouvée sur le site Utagawa (site que je recommande) et grâce aux amis du VTTPicard nous nous organisons assez vite pour trouver une date commune. Ce sera le Jeudi 6 Août. Une date en pleine semaine qui n’aura pas réussi à contenter tout le monde pour cause de boulot…Ralàlà ce boulot…

Ce sera donc avec le chef en personne Greg et Elo sa femme, une petite nouvelle Lou et les randonneurs Monchoix (club local) que nous allons rouler sur les 55Km prévus de la trace « Les falaises de craie de la côte d’Albâtre »

Il est 8h15 quand j’arrive sur notre lieu de rendez vous sur le parking à camping car à Mers les Bains. Elo et Greg, arrivés la veille se réveillent doucement et moi aussi d’ailleurs! Un café et voici Lou qui débarque et les randonneurs Monchoix peu de temps après.

Le temps de se préparer et nous voilà partis direction Ault par les falaises. Ouch, ça grimpe sévère! Pas grave, on est en vacances alors on prend notre temps. Des le second kilomètre le panorama est super. Les fesses d’Elo goutent déjà au dur sol en craie. Ah l’ambiance VTTPicard… c’est quelque chose de magique.

On passe Le Bois de Cise ou le dénivelé est encore bien présent pour arriver sur Ault ou le découpage des falaises laisse place à une très vaste plaine de la Somme. Impressionnant ce changement radical de topographie. Long passage dans les marais d’Onival ou le D+ atteint difficilement le 0 et on repart sur Hautebut et la Belle Vue.

On arrive sur Saint Quentin La Motte Croix Au Bailly et Greg nous fais partager son envie de rendre le contenu de son Camelbak! Un jus de Pulco Citron + Eau qui a dut tourner au vinaigre avec l’air salin… Arrêt au cimetière pour purger, laver, rincer, nettoyer et remplir les camels des deux loulous.

Nous repartons sur Eu ou notre arrivé par la Chapelle Saint Laurent nous laisse découvrir un super panorama sur le Tréport. Bonne descente et nous attrapons une ancienne ligne de chemin de fer ou nous y roulerons à l’ombre pendant un petit 10Km.

Touffreville sur Eu puis Criel sur Mer ou nous attends une superbe monté en sous bois qui nous aura mit la pression. Nous arrivons à Criel Plage puis nous rentrons par la côte…

Que dire de cette sortie? Magique? Magnifique? Une de mes sorties les préférés de 2009? Une chose et sur, en 2010 « une sortie en bord de mer 2″ verra le jour…

Image de prévisualisation YouTube

 

dsc02694800.jpgdsc02695800.jpgdsc02696800.jpgdsc02697800.jpgdsc02699800.jpgdsc02698800.jpgdsc02700800.jpgdsc02702800.jpgdsc02701800.jpgdsc02703800.jpgdsc02705800.jpgdsc02704800.jpgdsc02706800.jpgdsc02707800.jpgdsc02708800.jpgdsc02709800.jpgdsc02711800.jpgdsc02710800.jpgdsc02712800.jpgdsc02713800.jpgdsc02714800.jpgdsc02716800.jpgdsc02715800.jpgdsc02716800.jpgdsc02715800.jpgdsc02717800.jpgdsc02718800.jpgdsc02719800.jpgdsc02720800.jpgdsc02721800.jpgdsc02722800.jpgdsc02723800.jpgdsc02725800.jpgdsc02726800.jpgdsc02727800.jpg

 







rastafariteam |
toposespagne |
il court il court l'échassi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...
| VCCMM secteur compétition