100Km d’Amiens – 2010

14 06 2010

Jour J pour les 100Km d’Amiens 2010 – 6ème édition!

Je passe prendre Olizbail à 6h00 chez lui et c’est munit de 2 Anthem (de rêve) que nous partons rejoindre les copains au parc de la Hotoie!
Arrivée vers 7h15, on remonte sur le départ pour nous munir de nos plaques de cadre. On croise Lou et Judi, Lucio, Olive, Xrace, Gargouillou, Bo, GrosMath, Micky, Sdel et Seb. Bref, beaucoup de têtes connues. Wink

On se place naturellement en queue de peloton et comme un fait exprès, le départ et dans l’autre sens donc nous nous retrouvons en première ligne! Laughing ou comment gagner 200 places très rapidement…
Le départ est donnée à 8h00 pétante et on s’élance dans les rues d’Amiens sécurisé par de très agréable et gentils signaleurs. Nous sommes dans les premiers, le rythme est soutenu et nous nous faisons rapidement doubler. Premier chemin et première boue… au bout de 2 km petite grimpette mais notre entrainement à St Gob’ a payé et toute l’équipe se hisse au sommet sans difficulté! Judi me double au sommet de cette bosse et je décide de prendre sa roue. (Pour la petite histoire, Xrace m’a donné un objectif en le bouclant en 4h40 quand je lui ai dit que j’avais la patate et que j’allais surement partir…)
A partir de ce point du circuit, 2.5km, je ne reverrais plus les copains de l’ASG! Laughing

Nous sommes donc à deux VTTpicards à remonter les suicidaires et à prendre en chasse le groupe de tête. La moyenne est très élevé, personne nous double, ça enquille sévère dans les manivelles. Naturellement, Judi (et non moi Cool ) propose de lever le pied histoire de ne pas finir assis derrière un quad. J’accepte volontiers cette offre qui me sied a merveille! Laughing

On pénètre la foret de Creuse pour empreinte un single orner de racine. Judi étant plus fort dans le technique (faut bien avouer), un éccart se creuse entre nous deux. Petit moment de répit ou il m’attend sagement avant de repartir sur une seconde partie ou un tandem nous sépare et ou je reste coincé derrière. Ben vi, un tandem dans un single c’est pas très pratique. Trêve de plaisanterie, pas moyen de raccrocher à la roue du LUX ni même de l’apercevoir au loin.
J’arrive au premier ravito – Shocked déjà? (1h15 de route) – et je découvre un ravito avec 3 pellerins dessus, le gros de la troupe étant derrière moi, je décroche un énorme « Bonjour Messieurs Dames…qui resta sans réponse Embarassed Limite j’allais demandais si j’étais bien sur un ravito du 100Km et non une rando route organisée dans le cadre le l’Amicale Cyclo de triffouilli la banane en souvenir de René mort au combat… mais je me suis retenu. C’est donc à leur façon que je me suis éclipsé…sans mot dire… Fort deçu par cette accueil, je me lance à l’assaut du jardin des Bonnes sœurs sans jurer…
30ème Km – alors là je dis bravo – l’organisation nous a pondu un super single taillé à la machette vendredi soir après une bonne soirée bien arrosée! Laughing Un truc de barbar « tout dré d’in l’chlorophyle » ou j’y perd mon chemin rapidement et je fini sur le petit sentier tranquille du bas… J’ai loupé un épisode à ce moment là… cheers

Je suis content de ma prestation et j’enquille les kilomètres facilement. Le seul truc qui me fait peur c’est que a chaque fois que je regarde le compteur je vois 26Km/h, 29km/h…jamais sous les 25! Shocked avec des picotements dans les cuisses… Je préviens toutes crampes par une hydratation régulière.
J’arrive vite à Boves pour attaquer la seule grosse montée du circuit…tellement grosse que tu la passes à pieds! Ouch les mollets n’aiment pas trop ce changement de pratique…
Le bois du Fau Timon : J’adore! Un petit single hyper roulant sur les hauteurs de la vallée de l’Avre… Very Good Baby!
Second ravito et rebelote! Je me prend un vent et c’est timidement qu’une des hôtesses me sert un verre et ou j’arrive a engager la conversation. Toujours peu de personne, 4 tout au plus. Cool, je repart confiant avec la banane sur les lèvres. 2 lièvres devant moi, mode furtif, je suis en chasse patate!
Je les rattrapes et là je dépose une cacahuète Spykooo grille à sec en laissant derrière moi les deux compères dans une longue montée…Mmmmmmmmmmmmmh j’adore. tongue

Quelques chemins et kilomètres plus tard, l’un d’entre eux me rattrape et nous voilà partit pour faire un bout de chemin à deux. Le gars – Scott Spark entre les jambes – envois du gros aussi et il est du coin. Il commence à me décrire la suite du parcours mais me sent perdu dès sa deuxième phrase… N’étant pas du coin je ne vois pas du tout de quoi il parle. On s’attaque à un sentier longeant des étang ou tu es tabassé de toute part… Il s’arrête soit disant pour débâcher Laughing et me laisse remonter la vallée seul.
Ravito – même topo que les autres – juste avant la nationale ou une ribambelle de signaleur de font traverser et puis j’envois pour les 20 derniers kilomètres.
Un tandem me prend en chasse au loin et j’essaye de garder le rythme endiablé. Au pire, je me glisserais dans leur roue pour finir en mode sangsue.
Point n’en faille, ils ne me rattraperont jamais. Je traverse une sorte de réserve à cacaproutprout qui ramone bien les sinus et derrière un petit single je me retrouve le long de la Somme.
C’est partit pour 10km de chasse patate ou je croise randonneur, plaisancier, joggeur…et je suis donc les fameux hortillonnages (que je ne connais pas du tout). Super coin que je trouve très joli et agréable. Un peu dangereux de croiser certaines personnes à moitié réveillé, des voitures prennant un peu trop large à mon goût… mais bon, il faut partager.
Ça roule ainsi, on passe le centre ville et on ressort de ce chemin de hallage à 2 km de l’arrivée.

105.38km / 4:27:51 (roulé) / 23.6 de moyenne et un D+ de 1010m (GPS).

Encore une fois, les Blaireaux de Picquigny ont bien assuré même si niveau difficulté c’était léger. Une orga au top avec des ravitos très bien fournis, des signaleurs super sympa et attentif. Une arrivée cool avec une petite ambiance qui fait du bien et un gros plateau repas. Juste un point négatif (Expérience perso) en rapport avec la sympatie des ravitailleurs.

A l’arrivée, je retrouve mon poto Judi, déjà douché… Shocked

Les copains de l’ASG sont aussi sur l’arrivée, juste le temps de se changer, et je me retrouve attabler avec eux pour assister à la magnifique arrivée de Jean Jacques, Luis et Sdel , ou se dernier nous gratifie d’un super dérapage 180° en restant droit comme un piquet… On sent la maîtrise d’un grand chef comme toi Ô mon bon Sdel… ça c’est pour la forme car en fait rien n’était maîtrisé! Laughing

PS : Qui est donc ce signaleur m’appelant par mon nom de famille au milieu de nul part???? Il ma laissé sur le cul celui là!

dsc274415201006141835068229.jpg

 


Actions

Informations



Une réponse à “100Km d’Amiens – 2010”

  1. 14 06 2010
    gerco (15:07:15) :

    Belle photo !!!

Laisser un commentaire




rastafariteam |
toposespagne |
il court il court l'échassi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...
| VCCMM secteur compétition