Les Crapauds 2010

25 05 2010

Pour moi les crapauds débutent Jeudi soir en allant chercher le camion qui va nous traîner jusque la bas (Merci à Gauchy pour le prêt). La pression commence donc à monter et je ne vois pas le temps passer…

- Vendredi 13h30 je décolle pour aller chercher Mathieu, alias SingleBoy, puis c’est au tour de mon cœur à moi j’ai nomé Kris02! Je suis content d’avoir le camion car chacun a dut déménager la moitié de sa maison. Les Crapauds 2010 dans Randos icon_lol
C’est partit pour un petit 3 heures de route. Sortie de l’autoroute, j’ai programmé le GPS pour qu’il nous amène le plus prêt possible, c’est Kris qui termine de me guider sur les derniers kilomètres avec quelques balisages « crapauds 2010″. On pénètre sur le terrain cacher derrière un petit chemin de terre ultra/méga poussiéreux et je m’aperçois que l’organisation sur place est gigantesque!!! icon_cheers dans Randos
Petit coup de fil à Greg qui vient à notre rencontre et nous guidera à l’intérieur du campement.
C’est immense! icon_eek
Rapide déchargement sur notre camp de base ou la place commence à se faire rare puis je vais garer le camion sur le parking réservé aux concurrents. Installation, rangement…arf, ça fait du bien.
On décide d’aller en reco, il est 18h30 environ. Kris nous emmène sur ce qui s’avère être la seconde boucle du circuit : du sous bois comme à saint gob’ avec quelques pentes comme j’aime, quelques raidars et un terrain relativement roulant. Retour au camp ou le barbec chauffe et l’apéro est servit.
Comme toutes bonnes soirées avec les frappadingues, ça va durer…jusqu’au bout de la nuit. Cependant, certaines têtes disparaissent tout au long de la soirée et je décide de faire de même. 23h30 au dodo…avec la musique du camp d’en bas qui doit cracher dans les 100 décibels au niveau de ma tente, quelques phénomène paranormaux tournants autour du camp…je finirais par fermer les yeux à 4h30.
6h30, ben oui, c’est l’heure du réveil, version tête dans le cul pour tout le monde!!! icon_lol
Vous connaissez Kris? Le bonhomme chauve qui est naît avec un vélo entre les jambes! C’est donc repartit pour une seconde reco coté première partie.
icon_eek icon_eek woooooooow la vache, ça tabasse, ça monte, ça descend, ça roule sous les pneus… ça ne rigole pas cette première partie! Je me met la pression tout seul. Je rentre au camp avec une petite appréhension et suis super content de ne pas faire le départ! icon_lol
Petit repas diététique et nous avons tous rendez vous à 13h30 sur la place du village (éphémère) pour le briefing donné par le président de l’asso ainsi que quelques petits conseils de certains responsables. 14h15 direction la ligne de départ aussi longue et large qu’une piste de décollage.
15h, j’entends rien mais tous les vététistes se mettent a courir vers moi! Je tends, le spad de Garcimor, fait un nœud avec le vélo de Lou, puis disparaît dans la masse de riders tous plus costumer les uns que les autres. On descend dans le bas du parcking pour les voir passer quand je vois Garcimor dans les 50 premiers!!! icon_eek icon_eek Grosse pression étant le second à prendre le relais.
Attente dans le parc relais…les numéros sont annoncés, la pression monte. Judi passe, il est second solo et m’annonce que Garci à exploser dans la seconde partie. Pas grave, il arrive, il n’est pas si mal situé que ça! Son costume bloque l’accès au passe! ‘Tain quels cons on avait pas pensé à ça! icon_lol je glisse le badge dans le short (voyant les pros le faire icon_cool) et je me lance (à pied oui oui monsieur le curé) pour ma première boucle. 1min20 de course, j’arrive pleine balle sur un single en dévers coté opposé à la direction, ma roue avant part dans le bas coté, là je me souvient que ce matin c’était pareil, mon guidon pivote à 90° et c’est la chute glissante dans la caillasse et les roc…ouch ça picote. On me demande si ça va, bien l’air con, oui, je ramasse mon bidon et repart.
J’enchaîne donc cette première partie avec beaucoup appréhension en attendant toujours cette fameuse descente « autoroute du bonheur ». J’y arrive, me lance dans la première épingle à gauche sans encombre, l’épingle à droite me mettra en difficulté alors j’assure, et termine à pied.
Super petit passage le long du camps sur des singles an frôlant les tentes…Woooooow…
Je plonge vers la seconde partie qui représente le dernier tiers. Encore un ou deux passage techniquement chaud pour moi mais que je passerais avec fierté et brio. Longue remonté de la vallée ou je place mes fameuses cacahuètes et double pas mal de monde dont des personnes finissant leur premier tour. icon_eek
Passage par le terrain de cross puis dernier kilomètre pour grimper la passerelle, badger (putain il est ou??? Ah oui dans le short! icon_lol) et je passe la main à Mathieu en lui lançant un « fais gaffe à toi ».
Je rentre au camp ou je m’aperçois que j’ai bien craquer le short. Le vélo n’a rien. Je file au douche – environ 6° au point culminant – je nettois bien les plaies et décide d’aller voir nos amis de la croix rouge pour me faire désinfecté tout ça. Merci à eux pour leur bénévolat.
Je rentre au camp, Mathieu ne devrais pas tarder, j’équipe mon spad des lumières pour la nuit.
icon_scratch Ca fait déjà 30 minutes qu’il aurait dut rentrer notre Mathieu…. Judi nous apprend alors qu’il a vu (il pense) le même vélo que lui couché à coté d’un chuté au terrain de cross. Le doute nous empare et avec Garco nous décidons de monter voir au relais. Par le plus grand des hasards on voit un quad arrivé avec son vélo dessus.
Panique à bord, nous courrons vers le quadiste pour lui demander plus d’info sur l’étât de santé de Mathieu. Il nous envoi vers les secouristes qui n’en savent pas plus mais qu’il est conscient. Juste salement amoché. Le camion de pompier vient de partir. On annonce la terrible nouvelle à Kris qui rentre au camp le moral dans les chaussettes…On décide de partir à 2 pour le voir à l’Hôpital de Metz.
Comme dans toutes les urgences, l’attente sera longue mais nous voyons enfin notre Mathieu national. Le moral n’est pas au plus haut mais les nouvelles tombent et sont plutot rassurantes. Juste une nuit à l’hôpital en observation et surtout bien tranquille.
Il est 22h quand on sort de l’Hosto alors on décide de casser une graine avant de revenir au camp. Nous sommes rassuré mais notre motivation c’est effondré.
Nous tournerons sur le circuit jusque 2h du mat pour aller voir les concurrents, voir une chute d’Elo…
Dodo jusque 7h ou nous découvrons Judi au petit déjeuner et motivé comme pas possible. Il a bien dormit. icon_lol
La nuit de sommeil à motivé kris, il part faire 3 tours puis je prend le relais. Il lui en faut plus alors il décide de m’accompagner.
Je passe le relais à Olivier (je crois icon_scratch) et rentre au camp en ayant terminé mes crapauds avec 2 tours au compteur…
After en régle, un bon gros dodo sur un bon matelas bien gonflé et un bon petit déj avec le restant des frappés.
C’est malheureusement l’heure du retour….

Les crapauds c’est énorme! Dans la mesure du possible, je serais de la partie encore et encore!!!!! Avec vous c’est encore mieux.
Merci les amis pour cet incroyable moment passé avec vous, Merci à vous pour m’avoir fait rire comme c’est pas possible, Merci à Elo, Fab’ et Jud’ pour avoir assurer une alimentation nickel de tout le weekend… Merci à vous tous!!!! icon_cheers

Merci aussi les organisateurs pour nous avoir concocter un rassemblement de masse digne de ce nom et sans faille…enfin si…les douches à 6° c’est pas bon!! icon_evil

 

01219.jpg

642020100522.jpg


Actions

Informations



Laisser un commentaire




rastafariteam |
toposespagne |
il court il court l'échassi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...
| VCCMM secteur compétition